02 48 66 20 80

Semaine développement durable en Bac Pro

LEAP Bengy Ligniere Lignac

L’eau, Origine, Enjeux et Avenir, tel était le thème retenu pour notre semaine Développement Durable avec une classe de 1ère Bac Pro en octobre dernier.
Notre point de départ, une exposition de l’association Valmy avec 19 panneaux sur « l’eau, bien commun de l’humanité » présentant les constats, les conséquences, les solutions. Beaucoup d’entre nous se sont arrêtés sur ce chiffre de 4000…
Chaque jour, 4000 enfants meurent de diarrhée causée par de l’eau insalubre ...
Reprenant les étapes de cette exposition, nous avons voulu, à notre façon, faire des constats, entrevoir les conséquences et envisager les solutions.


Le Craon près de Bengy/Craon, zone de prélèvements.

Trop souvent l’homme regarde la rivière comme si c’était un simple fossé par lequel s’écoule l’eau de pluie. Alors simple fossé ou milieu aquatique abritant de nombreuses espèces !
C’est ce que nous sommes allés découvrir dans un premier temps sur le terrain. Epuisettes à la main, boites plastiques, bocaux, nous avons échantillonné le Craon, petite rivière qui borde notre lycée.

Puis les prélèvements effectués, nous avons, dans un second temps, identifié avec la loupe binoculaire cette faune aquatique, et déterminé l’indice biotique (note de 1 à 10 attribuée à la qualité biologique de l’eau).
Conclusion, avec une note de 5/10, la rivière abrite une faune qui révèle que l’eau est de qualité passable où l’abreuvage des animaux y est toléré mais la baignade déconseillée et l’analyse chimique de cette eau que nous avons réalisée au labo, a confirmé ces résultats.
Toute cette vie aquatique participe à l’épuration de l’eau qui se trouve polluée par l’insouciance de l’homme, comme le rejet des eaux usées. Mais il est possible, lorsque le particulier est raccordé au réseau de dépolluer ces eaux. Mais comment ?
C’est en visitant la station d’épuration de Bourges que nous avons compris qu’en utilisant des procédés artificiels, la station imite le processus naturel d’auto-épuration de la rivière et à la fin du traitement, l’eau rejetée dans le milieu naturel est dépolluée mais non potable bien sûr.

L’eau, bien commun de l’humanité, essentiel à la vie, est aussi chez nous un lieu porteur de divertissements et loisirs. C’est pour cela que nous avons décidé de clôturer cette semaine par la visite du stade d’eau vive à Châteauneuf sur Cher.
Ce stade, construit à partir du canal de dérivation du Cher, permet ainsi sur une centaine de mètres de pratiquer les sports d’eau vive et en particulier le canoë-kayak. Toutes ces informations nous ont été expliquées par l’animateur de ce lieu, suivi d’une démonstration sous les regards passionnés des élèves.
Ce fut une semaine riche en informations, apprentissages et échange